Participer

Rester libre – sans UE

Rester libre – sans UE

L’indépendance et l’autodétermination avantagent la Suisse dans la concurrence internationale. Ces qualités sont à l’origine de notre succès économique et de notre prospérité. Pour les conserver, nous devons absolument éviter de conclure de nouveaux traités qui permettent à l’UE d’intervenir dans nos affaires.

La Suisse se porte très bien si on la compare aux pays membres de l’UE. Le succès économique de ces dernières décennies, elle le doit aux faits qu’elle est un pays ouvert au monde, qu’elle n’est pas membre de l’UE et qu’elle décide elle-même de son sort. Notre démocratie directe vivante, notre fédéralisme et notre sens marqué de la liberté personnelle et entrepreneuriale confèrent à notre économie nationale son caractère particulier. 

Sauvegarder l’autodétermination
En raison de pressions extérieures, mais aussi à cause des agissements d’opportunistes politiques dans le pays même, la Suisse a abandonné au fil des ans des avantages qui la rendaient si attrayante pour la création d’emplois, pour des investissements et des innovations. Des qualités importantes comme la protection de la sphère privée, un marché du travail souple et un Etat svelte sont constamment remises en question et même abandonnées à la légère par une majorité politique de centre-gauche. Cette orientation politique est désastreuse parce qu’elle affaiblit l’économie et l’autodétermination de la Suisse.

Sacrifier nos propres droits
Mais le développement le plus fatal est sans doute l’abandon progressif de notre autodétermination juridique et politique. Nous cédons constamment des compétences à des organisations et tribunaux internationaux. Les traités dynamiques avec l’UE ainsi que les conventions et directives au niveau du Conseil de l’Europe, de l’ONU et de l’OCDE affaiblissent notre démocratie directe, donc l’autodétermination du souverain, du peuple et des cantons. Le développement indépendant du droit suisse est de plus en plus entravé.

Initiative pour l’autodétermination
L’initiative populaire "Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initiative pour l’autodétermination)" permet de corriger ce mauvais cap. Elle garantit le droit de participation du peuple et l’autodétermination juridique. La pérennité du modèle à succès suisse en dépend.

partager l’article
par l’auteur
UDC conseillère nationale (BE)
Articles
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015, de Céline Amaudruz
La situation dans le domaine de l’asile s’aggrave de jour en jour. De plus en plus de... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015, de Claude-Alain Voiblet
Jusqu’ici les automobilistes se faisaient surtout ponctionner fiscalement. Aujourd’hui, ils sont en plus criminalisés. Le programme législatif Via sicura... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015, de Jean-François Rime
L᾿accord-cadre visé par le Conseil fédéral en vue du rattachement aux institutions de l᾿UE comporte des risques énormes... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015, de Yves Nidegger
Les objectifs de la politique extérieure de la Suisse sont définis à l᾿article 2 de la Constitution... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015
La Suisse est une des économies nationales les plus ouvertes du monde. L’entretien d’échanges commerciaux intenses avec notre... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015
Roger Köppel, rédacteur en chef de l’hebdomadaire « Weltwoche », répond à une interview d’Edition Spéciale sur... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015, de Raymond Clottu
Il y a presque cinq ans – en novembre 2010 – le peuple et les cantons ont... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015
par Catherine Buchet, conseillère communale et candidate au Conseil national, Montreux (VD) lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015, de Guy Parmelin
46% des chômeurs et des bénéficiaires de l’aide sociale sont aujourd’hui des étrangers. Cette proportion est deux fois... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015
par Jérôme Desmeules, député et candidat au Conseil national, Fully (VS) lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015, de Adrian Amstutz
Les majorités qui se sont dégagées ces quatre dernières années au parlement fédéral se situaient fréquemment dans le centre... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015, de Toni Brunner
Le 18 octobre prochain, les Suissesses et les Suisses élisent leur parlement fédéral lire plus
Edition spéciale
partager l’article
13.10.2015
L’UDC se bat pour conserver notre beau et exceptionnel pays. Elle s’engage pour la liberté individuelle, la prospérité,... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord