La démocratie n’est pas un cadeau du ciel!

Edition spéciale Édition spéciale de février 2018: Limiter l’immigration

La démocratie est un acquis que nous devons défendre tous ensemble et en permanence. A une époque où nous sommes exposés chaque heure, voire chaque minute, à des nouvelles alarmantes provenant du monde entier, il est particulièrement important que nous ne perdions pas de vue nos valeurs qui ont fait la force de la Suisse. Le droit des citoyennes et des citoyens de voter au niveau communal, cantonal et fédéral, le droit d’élire les parlements et les gouvernements n’est pas un cadeau du ciel. C’est précisément ce système de la démocratie directe qui est au cœur de l’histoire à succès de la Suisse et qu’il faut défendre chaque jour.

Sécurité et fiabilité
La sécurité des habitants est d’une importance capitale pour un petit pays indépendant comme la Suisse. En tant que membre du Conseil national, j’ai l’occasion de participer à un grand nombre de manifestations et de rencontres à divers endroits. La diversité des êtres humains et des régions de Suisse m’a fait comprendre une chose : notre pays fonctionne plutôt bien. Les générations qui ont précédé la mienne ont fait les bons choix et n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire avancer notre pays au caractère si unique. Il ne s’agit pas de fermer les yeux devant les dysfonctionnements qui existent également en Suisse, mais je vous invite tout de même à réfléchir en vous demandant pourquoi notre pays est si prospère. Vous arriverez comme moi à la conclusion que la sécurité, la fiabilité, la gratitude et la modestie sont des facteurs aussi importants que la défense de la démocratie directe.

La démocratie directe est menacée
La Suisse se distingue des autres Etats par son système de démocratie directe. C’est notamment grâce à elle que nous avons relativement peu de chômage, une économie saine, des impôts modérés, d’excellentes institutions de formation et des entreprises novatrices. En faisant la démonstration des effets positifs de la démocratie directe, la Suisse est involontairement une épine dans le pied des dirigeants de l’UE. Et c’est pourquoi ces derniers pressent la Suisse d’entrer dans l’UE ou du moins d’accepter automatiquement la législation de l’UE. La majorité du gouvernement et du parlement au niveau fédéral soutient ces efforts tout en sachant que cet alignement sur l’UE sonnerait le glas de la démocratie directe.

La responsabilité individuelle est à la base de notre succès
La grande majorité des citoyennes et des citoyens ne sont pas sous les feux de la rampe, mais ce sont ces femmes et ces hommes qui forment la collectivité fédérale en donnant tous les jours de leur personne non seulement dans leur profession, mais aussi dans leurs familles, dans les quartiers, dans les associations et sociétés, dans le cercle de leurs amis, à l’armée ou dans leur commune. Le plus souvent, cet engagement et ce travail en faveur de la collectivité sont bénévoles. Très souvent ces personnes occupent même plusieurs fonctions. Elles ont compris que le bon fonctionnement de notre société ne dépend pas de quelques personnalités individuelles, mais de l’esprit communautaire de chacun de ses éléments. Je veux donc dire un grand merci à toutes ces femmes et à tous ces hommes qui s’engagent sans chercher un profit personnel au service de la société et du bien commun dans les partis politiques, dans les conseils communaux, dans les sociétés sportives et les paroisses, dans divers groupes et organisations. Ils sont les vrais animateurs de notre société. Leur engagement a donc besoin de la démocratie directe, d’une économie performante et de sécurité.

partager l’article
Themen
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse.Voir les détails Voir les détails
Je suis d'accord