L’autodétermination renforce l’économie

Edition spéciale Édition spéciale de février 2018: Limiter l’immigration

«Edition Spéciale» en interview avec le conseiller national et chef d’entreprise Franz Grüter, président du conseil d’administration de la société green.ch.

Pourquoi le chef d’entreprise que vous êtes soutient-il l’initiative pour l’autodétermination?
Le groupe Green a du succès dans les affaires internationales en offrant l’hébergement de données et des systèmes informatiques en Suisse. Des entreprises du monde entier nous confient leurs données. Lorsque je parle à mes clients internationaux et que je leur demande pourquoi ils viennent chez nous, j’entends toujours le même argument: la Suisse est un pays indépendant, stable et neutre. Nous veillons nous-mêmes à la fiabilité, la sécurité et l’indépendance de notre pays. Voilà des valeurs sur lesquelles repose le succès de la Suisse. Je suis donc profondément convaincu que nous devons protéger et renforcer notre démocratie directe.

Le Conseil fédéral et les associations économiques affirment que cette initiative nuit à l’économie suisse? Qu’en dites-vous?
L’initiative pour l’autodétermination renforce la sécurité du droit. Elle fixe clairement que la Constitution fédérale est la source suprême du droit suisse et que les décisions du peuple doivent être respectées. Ainsi, notre régime juridique demeure prévisible et ancré dans la société et l’économie. Si la Suisse est économiquement aussi attractive, c’est aussi parce qu’elle offre aux entreprises des conditions-cadres fiables et stables grâce à la démocratie directe. Il ne faut pas que nous abandonnions à la légère ces avantages. Voilà pourquoi nous avons besoin de cette initiative. Chacun doit pouvoir se fier à ce que le Conseil fédéral, les tribunaux fédéraux et le Parlement décident conformément à notre Constitution. Cela n’a malheureusement pas été le cas dans un passé récent.

Cette initiative menace-t-elle la sécurité de planification des entreprises?
Non, bien au contraire. Conséquence du «développement dynamique du droit» et de la manie régulatrice du Conseil fédéral, la situation juridique actuelle est de plus en plus confuse pour les entreprises en Suisse. Les entreprises ont besoin de fiabilité. La sécurité du droit est un élément essentiel de l’attractivité économique d’un pays. Une situation juridique imprévisible décourage les investisseurs. Or, la démocratie directe assure la sécurité du droit et la stabilité dont nous avons un si grand besoin.

Comment votre famille apprécie-t-elle votre travail politique?
Je n’ai pas besoin de convaincre ma famille. Nous savons tous que si la Suisse a tant de succès, c’est parce que nous pouvons décider librement et indépendamment. De récents exemples nous indiquent que les décisions de Bruxelles prennent un tour de plus en plus centralisateur et ne sont plus comprises par de larges couches de la population. L’autodétermination a des siècles de tradition en Suisse. Impossible d’imaginer notre pays sans sa démocratie directe.

partager l’article
Themen
par l’auteur
UDC conseiller national (LU)
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse.Voir les détails Voir les détails
Je suis d'accord