Participer

L’école – un chantier permanent

L’école – un chantier permanent

Andrea Hiestand, institutrice (4e année), née en 1982, domiciliée à Winterthur

Les opinions sont aussi diverses que les acteurs politiques. Rares sont les thèmes qui font l’unanimité. Sur un point cependant, il y a entente: la formation est à la base du succès suisse…

Les opinions sont aussi diverses que les acteurs politiques. Rares sont les thèmes qui font l’unanimité. Sur un point cependant, il y a entente: la formation est à la base du succès suisse. Notre pays ne possédant pas de matières premières, il doit maintenir son école à un très haut niveau en comparaison internationale pour rester durablement compétitif. Mais la manière d’atteindre cet objectif divise une fois de plus les esprits.

Conséquence des résultats relativement mauvais de la Suisse dans la première étude PISA, une véritable folie réformiste a saisi notre pays il y a quelques années. Sous le prétexte que la Finlande – vainqueur dans ce concours PISA – fait tout différemment, notre système scolaire éprouvé a été littéralement chamboulé. Des millions ont été investis pour nous rapprocher du "modèle finlandais".

Trois fois deux égale quatre
L’analyse des résultats de ces investissements se solde par un résultat navrant: aujourd’hui, plus de 50% des élèves font l’objet de mesures de soutien spéciales à l’école. Ce qui n’empêche pas que les maîtres d’apprentissage constatent chez leurs apprentis des lacunes dans les connaissances de base comme l’écriture et le calcul. Le niveau général de la formation scolaire ne s’est pas accru en Suisse. Ce bilan devrait être un signal d’alarme!

Les bases font défaut
Les plans d’étude sont de plus en plus surchargés. D’abord l’allemand précoce, ensuite l’anglais précoce. Les enfants du niveau primaire sont censés parler 2 à 3 langues, mais ont souvent de la peine à s’exprimer dans leur langue maternelle. Et puis il y a les exigences des médias: les enfants doivent apprendre à taper avec dix doigts pour pouvoir naviguer sur internet et y faire des recherches. En revanche, ils ont beaucoup de mal à comprendre les textes de problèmes mathématiques. Les élèves reçoivent des leçons sur les religions et les cultures du monde, mais les règles de comportement les plus élémentaires issues de notre culture leur sont fréquemment inconnues. Quant aux connaissances de la culture chrétienne et occidentale, c’est presque le néant.

Un moins qui serait un plus
Ces plans d’étude bourrés de disciplines et de compétences font très bien dans le tableau – quels parents ne souhaitent pas que leurs enfants sachent parler des langues étrangères et naviguer sur internet? – mais la réalité est malheureusement différente. Je me demande si un peu moins ne serait pas un plus. Compte tenu du grand nombre de matières à enseigner, il ne reste plus assez de temps pour les connaissances et aptitudes de base. Or, faute de base on ne peut rien construire. Celui qui maîtrise mal sa langue maternelle aura aussi de la peine à apprendre une langue étrangère. Celui qui échoue devant des problèmes mathématiques simples pourra difficilement comprendre des phénomènes scientifiques complexes. L’objectif initial des réformes, à savoir former le mieux possible les enfants, a été complètement raté.

L’enseignant au centre
Lorsque nous nous souvenons de notre propre scolarité et de ce que nous avons appris ou au contraire de ce que nous n’avons pas appris, nous constatons très vite que la personnalité de l’enseignant jouait un rôle central. Le système n’apprend rien aux enfants. C’est l’enseignant qui communique les matières. J’avais un maître d’école dont les seuls moyens d’enseignement étaient la craie, le tableau noir et les cahiers des élèves. Son enseignement était exclusivement frontal – un péché mortel selon la pédagogie moderne. Chose étonnante: c’est chez lui que j’ai appris le plus, parce qu’il savait comme aucun autre expliquer clairement les problèmes. La qualité de l’enseignement est déterminée par les humains – les élèves et surtout les enseignants.

Andrea Hiestand, institutrice (4e année), née en 1982, domiciliée à Winterthur

partager l’article
Themen
Articles
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
En Suisse, les citoyens ont voix au chapitre dans beaucoup de domaines, notamment ceux de l'école, de... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
L'élection du Conseil fédéral par le peuple était déjà en discussion en 1848 lors de la rédaction... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Yvan Perrin, ancien agent de police, conseiller en sécurité pour les entreprises, conseiller national et candidat au... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Christoph Blocher, conseiller national et anc. conseiller fédéral, père de quatre enfants adultes, Herrliberg (ZH) La Suisse... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Cette révision de la loi sur l'aménagement du territoire (LAT) génère des  interventions massives de l'Etat, un... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Werner Messmer, anc. conseiller national PLR / TG Président de la Société suisse des entrepreneurs SSE lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Jean-François Rime, conseiller national, président de l'Union suisse des arts et métiers, Bulle (FR) Le 3 mars... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Roland Eberle, conseiller aux Etats, ancien directeur des finances du canton de Thurgovie, Weinfelden (TG) Les salaires... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Joël Thüring, 29 ans, Bâle, chef d'entreprise et député (BS) lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Jacqueline Kolly, paysanne, maman de six enfants, Corbières (FR) lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Hans Uhlmann, anc. conseiller aux Etats, né en 1933, Bonau (TG) lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Un entretien avec la conseillère nationale bernoise et jeune mère Andrea Geissbühler sur une promotion familiale mal... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Edition spéciale a interviewé le directeur de l'USAM, Hans-Ulrich Bigler lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Judith Uebersax, Sattel (SZ), mère de trois enfants, administratrice de SWISS LINK Personal AG, Freienbach (SZ) Le... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Philipp Stauber, chef d'entreprise, Lausanne (VD) Le 27 septembre 2009 un nouvel article sur la politique familiale... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Silvia Blocher, institutrice diplômée, mère de quatre enfants adultes et grand-mère de huit petits-enfants, Herrliberg (ZH) Cela... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
par Markus Somm, rédacteur en chef de la Basler Zeitung, père de cinq enfants Sans faire beaucoup... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Michèle Blöchliger, mère de trois enfants, exerçant une activité professionnelle, licenciée en droit, avocate, députée, Hergiswil (NW)... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Stefan Kölliker, conseiller d'Etat et directeur de l'instruction publique du canton de St-Gall Les familles doivent être... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Enlever le plus rapidement possible les enfants à leurs parents pour les éduquer et les former dans... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
La conseillère nationale Nadja Pieren est éducatrice diplômée de la petite enfance. Entre 2004 et 2006 elle... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Pierre Rusconi, conseiller national, membre de la Commission de politique extérieure du Conseil national, Sorengo (TI) Le... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Allocution de nouvel an du Président de la Confédération Ueli Maurer Nous avons de quoi être reconnaissants... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Le système de formation professionnelle duale basé sur un solide apprentissage professionnel est le meilleur remède contre... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Thomas De Courten, conseiller national, responsable de la promotion économique, père de trois enfants, Rünenberg (BL) La... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Anita Borer, députée au Grand Conseil, présidente Jeunes UDC du canton de Zurich, Uster (ZH) Le constant... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Ariane Doyen, enseignante/psycho-pédagogue, mariée et 4 enfants, membre du JEFF thèmes de prédilection: éducation, formation, culture santé... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Thomas Burgherr (droite) avec son chef d'atelier Martin Lieb. La formation professionnelle ne doit pas être négligée... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.10.2013
Verena Herzog, femme d'affaires, mère de 3 enfants adultes, ancienne responsable d'un jardin d'enfants. Domiciliée à Frauenfeld... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord