Participer

«Les contingents ont bien fonctionné jusqu’en 2...

«Les contingents ont bien fonctionné jusqu’en 2007»

Le conseiller national et chef d’entreprise Thomas Matter tord le cou à la légende selon laquelle les entreprises suisses ne pourraient plus accéder au marché de l’UE et recruter du personnel à l’étranger en cas de succès de l’initiative de limitation. C’est le contraire qui est vrai.

L’économie suisse pourra-t-elle continuer de recruter à l’étranger les professionnels dont elle a besoin en cas d’acceptation de l’initiative de limitation ?

Bien sûr. L’économie suisse a toujours admis des plafonds et de contingents d’immigration. Dans les années 1970, le peuple suisse a failli accepter l’initiative Schwarzenbach, qui était trop dure, en raison d’une immigration de masse, notamment en provenance de l’Europe du Sud. L’économie suisse a parfaitement fonctionné jusqu’en 2007 avec ces plafonds et contingents. Ce système s’applique d’ailleurs toujours aux Etats tiers. Les entreprises suisses pourront continuer de recruter la main-d’œuvre étrangère dont elles ont réellement besoin. Cependant, notamment à cause de la crise économique actuelle, les entreprises doivent en premier lieu engager des chômeurs suisses et non pas faire venir encore plus de ressortissants de l’UE.

Le recrutement de main-d’œuvre étrangère sera-t-il plus compliqué et plus bureaucratique en cas d’acceptation de l’initiative de limitation ?

C’est un mauvais prétexte des managers des multinationales qui veulent continuer à faire pression sur les salaires. La Suisse a une expérience de plusieurs décennies dans la gestion non bureaucratique de l’immigration moyennant des plafonds et des contingents. Et surtout : les coûts de ce système sont infiniment plus faibles que les coûts engendrés par l’explosion des charges sociales, par la surcharge des infrastructures, les bouchons sur les routes et les hausses des loyers, qui sont autant de conséquences néfastes d’une immigration démesurée.

Les entreprises suisses perdront-elles le droit d’accéder au marché UE en cas de oui à l’initiative ?

Voilà une fake news fréquemment entendue, mais totalement absurde. L’accord de libre-échange de 1972 garantit aux entreprises suisses l’accès au marché UE et l’Organisation mondiale du commerce (OMC) protège la Suisse contre d’éventuelles mesures discriminatoires de l’UE. Pour accéder librement à un marché étranger, il n’est nécessaire ni de reprendre du droit étranger, ni d’accorder la libre circulation des personnes, comme en témoigne l’accord de libre-échange conclu avec la Chine.

Articles
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020
Fin de la libre circulation des indépendants et salariés: le blog de François Schaller sur le site... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Thomas Aeschi
Une immigration dictée par l’UE provoque des dommages irréparables dans notre structure politique et détruit la Suisse... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020
La Suisse profite-t-elle des accords bilatéraux I et de la libre circulation des personnes? Selon une récente... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Adrian Amstutz
L'initiative pour le renvoi des étrangers criminels, approuvée en 2010, n'est pas appliquée. La fameuse « clause... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Pierre-Alain Schnegg
En tant que pays souverain, la Suisse a le droit d'admettre chez elle toute personne étrangère souhaitant... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Martina Bircher
Quelles sont les combines des ressortissants de l’UE pour tromper le système et s'installer directement dans le... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Yves Nidegger
Privée de matières premières, la Suisse fonde sa prospérité sur l’excellente formation de ses habitantes et habitants.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Oskar Freysinger
Prenez une pâte scolaire quelconque. Apprêtez-la à la sauce égalitaire. Saupoudrez d’une bonne dose d’inclusion. Expurgez-en le... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Candidat Conseil national Timon Gavallet
Depuis l'introduction de la libre circulation des personnes en 2007, la population de la Suisse a augmenté... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Andreas Glarner
La libre circulation des personnes menace nos institutions sociales. C'est notamment vrai pour les immigrants de pays... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Jean-Luc Addor
Avec le Conseil fédéral, une alliance troublante de la gauche internationaliste et du lobby mondialiste du grand... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Jean-Daniel Chardonnens
La libre circulation des personnes provoque un afflux croissant de ressortissants de l’UE en Suisse. Ces personnes... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Pierre-André Page
A première vue, l’argument semble farfelu: l’initiative populaire «Pour une immigration modérée» menacerait notre environnement, notre nature... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Magdalena Martullo
Chef d'entreprise aux activités internationales, Magdalena Martullo sait que l'économie de nombreux pays membres de l'UE est... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020
Le gouvernement, les associations économiques et plusieurs médias ont déjà lancé la campagne contre l'initiative de limitation.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Michaël Buffat
Plus d'un million de personnes ont immigré en Suisse depuis l'introduction de la libre circulation des personnes.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Marco Chiesa
Aujourd’hui, les régions frontalières souffrent des conséquences négatives de la libre circulation des personnes. Si nous ne... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Jean-Pierre Grin
La crise du coronavirus a révélé combien notre société est vulnérable et dépendante. Elle nous a fait... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Ueli Maurer
L'économie de chaque pays se compose principalement de trois facteurs de production: le sol, le capital et... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Céline Amaudruz
La crise provoquée par la pandémie Covid-19 a clairement révélé que l’UE ne fonctionne que quand tout... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020
La Suisse est un petit pays qui ne peut pas accueillir un nombre illimité de personnes. On... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – IBAN:CH83 0023 5235 8557 0001 Y

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord