Participer

L’immigration démesurée entraîne la paralysie d...

L’immigration démesurée entraîne la paralysie du trafic

La libre circulation des personnes provoque un afflux croissant de ressortissants de l’UE en Suisse. Ces personnes veulent être mobiles. Pour le leur permettre, nous payons aujourd’hui déjà le prix fort. Si nous ne freinons pas rapidement cette immigration, les coûts exploseront et notre qualité de vie se dégradera.

A la suite de la libre immigration, la population de notre pays s’accroît en moyenne de 75’000 individus par an. Toutes ces personnes effectuent chaque année 590 millions de kilomètres sur nos routes.

Le réseau de transport est déjà saturé sans que de nouvelles alternatives ne soient planifiées à moyen ou à long terme. Les investissements déjà consentis se chiffrent en milliards, il en faudrait encore beaucoup plus pour absorber les besoins toujours plus grands.

Quel que soit l’idéologie à la mode, la route est indispensable pour celles et ceux qui proviennent des zones périphériques. Elle est encore plus importante pour le transport de nos marchandises, pour les déplacements de nos artisans et les collaborateurs de nos PME. Les heures passées dans les bouchons sont perdues et doivent être payées. Ces obstructions sur nos routes sont une charge très importante pour notre économie. Si nous ne freinons pas l’immigration, la Suisse sera très rapidement sous pression pour réaliser des investissements massifs afin d’éviter un effondrement du réseau de transport. En 2018, nous avons été bloqués dans des embouteillages pendant 25’366 heures sur nos autoroutes – plus de deux fois plus d’heures qu’en 2007 avant l’introduction de la libre circulation des personnes!

Immigration ou environnement, il faut choisir!

Selon les accords de Paris la Suisse veut diminuer de 50% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050. Or la hausse de la démographie a un effet multiplicateur sur nos émissions de CO2. Les opposants à notre initiative sont incohérents puisqu’ils n’en tiennent pas compte. Si nous voulons préserver notre environnement, il faut commencer par limiter l’immigration.

Afflux de frontaliers et nivellement par le bas.

Les résidents suisses des zones frontalières sont en concurrence directe avec des travailleurs qui proviennent de régions dont le coût de la vie est nettement inférieur. Ces pendulaires se contentent d’un salaire moins élevé et laissent sur le carreau les Suissesses et les Suisses comme le démontre parfaitement le taux de chômage supérieur à la moyenne des cantons frontaliers. Dans ces régions la mobilité a atteint ses limites, mais ce sont bel et bien les citoyens suisses qui doivent financer les nouvelles infrastructures tel que le Léman Express ou le futur contournement du Locle.

Une augmentation excessive de la population engendre de nombreux problèmes d’infrastructures. Voilà pourquoi nous devons pouvoir choisir notre immigration souverainement et selon nos besoins afin de maintenir notre qualité de vie.

partager l’article
par l’auteur
UDC Député au Grand Conseil (FR)
Articles
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020
Fin de la libre circulation des indépendants et salariés: le blog de François Schaller sur le site... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Thomas Aeschi
Une immigration dictée par l’UE provoque des dommages irréparables dans notre structure politique et détruit la Suisse... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020
La Suisse profite-t-elle des accords bilatéraux I et de la libre circulation des personnes? Selon une récente... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Adrian Amstutz
L'initiative pour le renvoi des étrangers criminels, approuvée en 2010, n'est pas appliquée. La fameuse « clause... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Pierre-Alain Schnegg
En tant que pays souverain, la Suisse a le droit d'admettre chez elle toute personne étrangère souhaitant... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Martina Bircher
Quelles sont les combines des ressortissants de l’UE pour tromper le système et s'installer directement dans le... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Yves Nidegger
Privée de matières premières, la Suisse fonde sa prospérité sur l’excellente formation de ses habitantes et habitants.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Oskar Freysinger
Prenez une pâte scolaire quelconque. Apprêtez-la à la sauce égalitaire. Saupoudrez d’une bonne dose d’inclusion. Expurgez-en le... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Candidat Conseil national Timon Gavallet
Depuis l'introduction de la libre circulation des personnes en 2007, la population de la Suisse a augmenté... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Andreas Glarner
La libre circulation des personnes menace nos institutions sociales. C'est notamment vrai pour les immigrants de pays... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Jean-Luc Addor
Avec le Conseil fédéral, une alliance troublante de la gauche internationaliste et du lobby mondialiste du grand... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Pierre-André Page
A première vue, l’argument semble farfelu: l’initiative populaire «Pour une immigration modérée» menacerait notre environnement, notre nature... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Magdalena Martullo
Chef d'entreprise aux activités internationales, Magdalena Martullo sait que l'économie de nombreux pays membres de l'UE est... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Thomas Matter
Le conseiller national et chef d'entreprise Thomas Matter tord le cou à la légende selon laquelle les... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020
Le gouvernement, les associations économiques et plusieurs médias ont déjà lancé la campagne contre l'initiative de limitation.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Michaël Buffat
Plus d'un million de personnes ont immigré en Suisse depuis l'introduction de la libre circulation des personnes.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Marco Chiesa
Aujourd’hui, les régions frontalières souffrent des conséquences négatives de la libre circulation des personnes. Si nous ne... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Jean-Pierre Grin
La crise du coronavirus a révélé combien notre société est vulnérable et dépendante. Elle nous a fait... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Ueli Maurer
L'économie de chaque pays se compose principalement de trois facteurs de production: le sol, le capital et... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Céline Amaudruz
La crise provoquée par la pandémie Covid-19 a clairement révélé que l’UE ne fonctionne que quand tout... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020
La Suisse est un petit pays qui ne peut pas accueillir un nombre illimité de personnes. On... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – IBAN:CH83 0023 5235 8557 0001 Y

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord