Participer

Prenez le temps de calculer!

Prenez le temps de calculer!

Le gouvernement, les associations économiques et plusieurs médias ont déjà lancé la campagne contre l’initiative de limitation. «La libre circulation des personnes apporte de la croissance, mais ne pose guère de problèmes», assurent-ils tous azimuts, une déclaration aussi stéréotypée que fausse. En fait, cet engagement quasi religieux repose sur un système : il vise à détourner l’attention des vrais problèmes.

Apparemment, ils jubilent en lisant le «16e rapport de l’observatoire de l’accord de la libre circulation des personnes Suisse-UE». A les croire, ce rapport du secrétariat d’Etat à l’économie indique une fois de plus que la libre circulation des personnes apporte de la croissance, mais ne pose guère de problèmes.

Ces milieux se contentent de fixer leur regard sur le marché du travail. Or, d’un point de vue économique, on ne risque de toute manière pas de rencontrer des problèmes à ce niveau, tant qu’il est suffisamment souple. En effet, aussitôt que l’immigration génère une pression sur les salaires, les coûts salariaux baissent, si bien qu’il devient intéressant pour les investisseurs d’investir dans de nouveaux emplois. Les salaires restent constants, respectivement augmentent selon un taux normalisé en fonction d’une progression globale. Ensuite – et c’est là le cœur du problème – on ne cesse de mélanger croissance générale et croissance par habitant. Une croissance démographique due à l’immigration apporte forcément une croissance de l’économie en général. En revanche, l’immigration est nocive si on considère la croissance par habitant. La raréfaction et le renchérissement du sol, la surcharge des infrastructures, les atteintes aux ressources naturelles et la baisse du taux d’autosuffisance nuisent à la majorité de la population. De nombreux effets nuisibles n’apparaissent cependant pas si on se content de regarder le produit intérieur brut.

La politique climatique est un exemple illustrant ce propos. La Suisse pourrait répondre sans problème aux objectifs de réduction du CO2 si sa population ne croissait pas aussi fortement ou, inversement, la réalisation de ces objectifs devient extrêmement chère parce que le Conseil fédéral fixe les objectifs de réduction des émissions en quantités globales au lieu de les calculer par habitant.

Contrairement aux allégations des médias, la pression de l’immigration ne baisse pas, au contraire. Selon les chiffres de l’Office fédéral de la migration, l’immigration nette entre janvier et mars 2020, donc pendant les mois avant le confinement, a littéralement explosé par rapport à la même période de l’année dernière: +34,7%! L’immigration était donc une fois de plus nettement plus forte qu’entre 2016 et 2018. Selon les derniers chiffres publiés, elle a même progressé durant la période de janvier à mai, et ceci malgré le confinement: +16,6% uniquement en provenance de l’UE! Ces chiffres ne paraissent pas dans les médias. Mais pourquoi le gouvernement, les associations économiques et de nombreux médias se battent-ils avec autant d’acharnement pour une chose qui nuit à la population? Les accords bilatéraux ne peuvent pas être une explication rationnelle, car leur utilité est massivement exagérée.

*Cette chronique de Rainer Eichenberger, professeur de finances et d’économie à l’Université de Fribourg, a paru le 2 juillet 2020 dans l’hebdomadaire «Handelszeitung».

partager l’article
Articles
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020
Fin de la libre circulation des indépendants et salariés: le blog de François Schaller sur le site... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Thomas Aeschi
Une immigration dictée par l’UE provoque des dommages irréparables dans notre structure politique et détruit la Suisse... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020
La Suisse profite-t-elle des accords bilatéraux I et de la libre circulation des personnes? Selon une récente... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Adrian Amstutz
L'initiative pour le renvoi des étrangers criminels, approuvée en 2010, n'est pas appliquée. La fameuse « clause... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Pierre-Alain Schnegg
En tant que pays souverain, la Suisse a le droit d'admettre chez elle toute personne étrangère souhaitant... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Martina Bircher
Quelles sont les combines des ressortissants de l’UE pour tromper le système et s'installer directement dans le... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Yves Nidegger
Privée de matières premières, la Suisse fonde sa prospérité sur l’excellente formation de ses habitantes et habitants.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Oskar Freysinger
Prenez une pâte scolaire quelconque. Apprêtez-la à la sauce égalitaire. Saupoudrez d’une bonne dose d’inclusion. Expurgez-en le... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Candidat Conseil national Timon Gavallet
Depuis l'introduction de la libre circulation des personnes en 2007, la population de la Suisse a augmenté... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Andreas Glarner
La libre circulation des personnes menace nos institutions sociales. C'est notamment vrai pour les immigrants de pays... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Jean-Luc Addor
Avec le Conseil fédéral, une alliance troublante de la gauche internationaliste et du lobby mondialiste du grand... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Jean-Daniel Chardonnens
La libre circulation des personnes provoque un afflux croissant de ressortissants de l’UE en Suisse. Ces personnes... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Pierre-André Page
A première vue, l’argument semble farfelu: l’initiative populaire «Pour une immigration modérée» menacerait notre environnement, notre nature... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Magdalena Martullo
Chef d'entreprise aux activités internationales, Magdalena Martullo sait que l'économie de nombreux pays membres de l'UE est... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Thomas Matter
Le conseiller national et chef d'entreprise Thomas Matter tord le cou à la légende selon laquelle les... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Michaël Buffat
Plus d'un million de personnes ont immigré en Suisse depuis l'introduction de la libre circulation des personnes.... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Marco Chiesa
Aujourd’hui, les régions frontalières souffrent des conséquences négatives de la libre circulation des personnes. Si nous ne... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Jean-Pierre Grin
La crise du coronavirus a révélé combien notre société est vulnérable et dépendante. Elle nous a fait... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Ueli Maurer
L'économie de chaque pays se compose principalement de trois facteurs de production: le sol, le capital et... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020, de Céline Amaudruz
La crise provoquée par la pandémie Covid-19 a clairement révélé que l’UE ne fonctionne que quand tout... lire plus
Edition spéciale
partager l’article
31.08.2020
La Suisse est un petit pays qui ne peut pas accueillir un nombre illimité de personnes. On... lire plus
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord